Muscles postérieurs de la cuisse

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.

 

Les muscles de ce groupe sont antagonistes du quadriceps crural : ils font fléchir la jambe dans l’articulation du genou. Unis à leur origine à la tubérosité de l’ischion, ils descendent à la face postérieure de la cuisse; puis, au niveau du tiers inférieur de cette dernière, ils se séparent de façon à délimiter une fosse, qui va en s’élargissant jusqu’au niveau des condyles du fémur, et dont le fond est constitué par l’espace poplité du fémur. Cette fosse, on la désigne sous le nom de fosse poplitée ou creux poplité (fossa poplitea). Bien que le fascia fémoral passe au-dessus du creux poplité et présente à ce niveau des faisceaux fibreux entrelacés disposés transversalement, cependant les corps charnus des muscles font saillie, sous forme de bourrelets, aux deux côtés de cette dépression. Ce groupe des muscles fléchisseurs de la jambe comprend un muscle externe, le biceps fémoral, et deux muscles internes, le demi-tendineux et le demi-membraneux. Ils sont presque exclusivement innervés par le nerf tibial .

Nous désignons sous le nom de nerf tibial (nervus tibialis) le tronc nerveux qui continue le grand nerf sciatique, après que ce dernier a fourni le sciatique poplité externe (nervus peroneus). Ce nerf tibial comprend à la fois le sciatique poplité interne (c’est-à-dire la partie du nerf correspondant au creux poplité) et le tibial postérieur (c’est-à-dire la partie du nerf située dans l’étendue de la jambe) de la plupart des auteurs français. (Note du traducteur.)

M. BICEPS FÉMORAL (m. biceps femoris) (fîg. 308). Le LONG CHEF de ce muscle naît, par l’intermédiaire d’un tendon important qui recouvre une grande partie de sa face interne, de la face postérieure de la tubérosité de l’ischion. Il constitue un faisceau charnu fusiforme qui descend en dehors du demi-tendineux, avec lequel il est uni à son origine (fig. 304). Il s’en sépare ensuite et reçoit, au niveau du quart inférieur de la longueur de la cuisse, le COURT CHEF du muscle. Ce dernier prend son origine au tiers moyen de la ligne âpre du fémur. Il constitue un faisceau charnu, généralement aplati, qui s’unit au tendon terminal du muscle. Ce dernier, qui apparaît à la face externe du long chef, s’insère à la tête du péroné et envoie au fascia de la jambe une expansion aponévrotique (lacertus fïbrosus).

Une grande partie de l’origine du demi-tendineux est unie au tendon d’origine du long chef du biceps. Le court chef, dont l’origine s’étend souvent plus bas, est uni au feuillet tendineux du vaste interne.  Il est innervé par le nerf sciatique poplité externe. Indépendamment de sa fonction comme fléchisseur de la jambe, le biceps fémoral fait encore tourner la jambe en dehors, lorsque le genou est déjà fléchi.

M. DEMI-TENDINEUX (m. semi-tendinosus) (fig. 308). A son origine, ce muscle grêle est uni au long chef du biceps : il s’en sépare et se dirige progressivement en dedans. Le corps charnu du muscle est aplati près de son origine; puis, il devient plus cylindrique et s’applique dans une demi-gouttière formée par le tendon d’origine du m. demi -membraneux. Le tendon terminal, qui apparaît sur une certaine partie de la longueur du corps du muscle, devient libre au-dessus du condyle interne du fémur. Il passe, en arrière de ce condyle, sur le corps charnu du m. demi-membraneux et se continue, contre le condyle interne du tibia, en une expansion terminale qui se confond avec celles du couturier et du droit interne. L’insertion terminale de ce muscle a lieu à la face interne du tibia, jusqu’à la crête de cet os (fig. 303). Le corps charnu est divisé en deux parties par une intersection tendineuse, obliquement dirigée de haut en bas et de dedans en dehors.

Voir également  Muscles des paupières

Le tendon terminal du demi-tendineux passe au-dessous de celui du droit interne pour aller se perdre dans l’expansion aponévrotique. Une partie importante de l’expansion aponévrotique se continue avec le fascia de la jambe.

Indépendamment de son action principale, qui consiste à faire fléchir la jambe dans l’articulation du genou, le demi-tendineux exerce encore une action secondaire : il fait tourner la jambe en dedans, pendant que le genou est fléchi.

M. DEMI-MEMBRANEUX (m. semi-membranosus) (fig. 308). Il naît de la tubérosité ischiatique au-dessus et un peu en dehors du demi-tendineux, dont il est complètement séparé (voir fig. 304 Sm). Son tendon, étroit et aplati à son origine, s’élargit bientôt et ne tarde pas à former, ainsi que le corps charnu qui en procède, une demi-gouttière, dans laquelle est reçu le corps du demi-tendineux. Le tendon terminal est appliqué à la face antérieure du corps charnu. Ce dernier arrive jusqu’au niveau de l’articulation du genou et y délimite en dedans le creux poplité. Le tendon terminal passe sur la convexité du condyle interne du fémur, arrive jusqu’au tibia et se divise en trois faisceaux (voir fig. 238,). L’un d’entre eux contourne le bord infraglénoïdien de la tubérosité interne du tibia, au-dessous du ligament latéral interne de l’articulation du genou, et va s’insérer ensuite au tibia. Le deuxième faisceau se dirige directement vers le bas et se fixe aussi au tibia. Le troisième enfin arrive, au-dessous du condyle interne du fémur, jusqu’à la capsule de l’articulation du genou : ses fibres courent obliquement en haut et en dehors dans la paroi postérieure de la capsule articulaire et vont se perdre à la face interne du condyle externe. C’est ce faisceau qui constitue le soi-disant ligament postérieur oblique du genou..

Au point de division du tendon terminal du m. demi-membraneux, l’on trouve une bourse muqueuse, qui se présente comme un prolongement de la bourse muqueuse située au-dessous du chef interne du muscle jumeau (jumeau interne). Lorsqu’elle est bien développée, cette bourse communique avec la cavité de l’articulation du genou.

Indépendamment de son action principale comme fléchisseur de la jambe, le demi-membraneux exerce encore avec le demi-tendineux une action secondaire, qui consiste en la rotation de la jambe. Le faisceau tendineux, qui intervient dans la constitution de la paroi postérieure de la capsule articulaire, tend cette paroi pendant le relâchement qu’elle éprouve lorsque le genou est fléchi. Le fait que les trois muscles fléchisseurs prennent origine à la tubérosité de l’ischion leur permet également de relever la cuisse.